Abord de la moruette

Une moruette abordable, à 15 € le kilo, soit 22 € la pièce d’un bon kilo chez Marie Gibault au marché du samedi à Châteauroux. Un jeune cabillaud. Je n’en avais jamais cuisiné. Le lendemain, je décide de la cuire entière, et la servir avec une crème d’ail douce, quelques courgettes et délicieuses pommes de…

Un congre en avril sur les bords du Nahon

[en Berry] Au marché du samedi, faute d’un brochet, je repère un superbe congre à 15 € le kilo chez Madame Gibault. J’en demande un joli tronçon pour 9 euros. Il est difficile à préparer à cause de ses arêtes. Mais c’est pour moi un des plus beaux poissons de mer. Chair musculeuse, parfum iodé….

Herbes en sandre

[en Berry] Une pêche d’étang a eu lieu en Pays de Bazelle pour la Pâques 2018. Je n’avais pu y participer, mais un sandre de deux kilos m’avait été réservé. Cet étang en bordure du Nahon est alimenté par une source et bénéficie d’une eau qui circule. On y a trouvé carpes, brêmes, sandres, brochet….

Sauvages ou presque

[En direct du Berry] Un maquereau poêlé sur l’arête, grillé côté peau et encore rosé de l’autre, du pissenlit des champs en vinaigrette pour le croquant et l’amertume, et la douceur d’un salsifis confit, juste coupé en deux, avec sa peau et ses radicelles.

der HERr der RINGe

En direct de Châteauroux dans le Berry, je vous propose des harengs frais grillés au sel accompagnés de racines confites. Je les sers avec les œufs du poisson préparés en beignets. Le tout nappé d’une sauce vierge au persil. L’idée vient en passant à la Poissonnerie des Halles le mardi en ouverture de semaine. Le…

Voyage en mer

Un menu pour six à partir des marchés au poisson de Noailles, de Toinou et du Vieux-Port. J’annonce « Congre au vin rouge et laurier précédé de quelques bêtes marines ». Le marché de onze heures Au Lamparo une tête de congre 3 € le kilo, une carpe à 8 € le kilo, à l’Écaille…

Des hymnes d’esclave aux murènes

Décidé de réconforter son cœur malmené ces derniers mois, j’allais cuisiner pour L. Je lui laissai le choix entre cochon et poisson. Après m’avoir parlé d’ail en chemise, elle accompagnait une échine aux baies de cade que je lui avais une fois servie, elle se décida pour la mer. Au dernier moment, pour le soir,…

Plaisir de la mer, à ma guise, trois fois

le marché Parti vers midi à Noailles, je compose un dîner marin de fête avec ce que je trouve. Dix cigales 9,50 € le kilo et la queue d’un congre, quatre tranches à 3 € le kilo, feront un jus de poisson douceâtre. Je le complète avec six petits pataclets 3,50 € le kilo, et…

Et les lauréates des Victoires de l’Apéro 2016 sont…

les rillettes de sardine au citron ! Sur des tartines grillées, sur du pain frais, aux céréales, un régal pour l’apéritif ! Deux fois que je les prépare, avec de petites variations. Cela prend du temps mais la récompense est savoureuse. L’idée ? De simples sardines fraîchement grillées avec du laurier dont on mêle la…

Un poisson dans les fougères

Pour le déjeuner de ce marché de fin septembre, ma première idée est de faire dorer des rondelles de légumes de saison dans le beurre, radis noir et betterave rouge à 2,50 € le kilo, et un navet blanc long à 1,80 € le kilo. J’ai tout de suite envie de les associer à quelque chose…

Derrière la nageoire pectorale

Retour de vacances en Aubrac. Arrivé une envie de mer, de poisson. Et ce jeudi à Noailles de belles bonites sur la glace du Lamparo. Les cousines du thon ! A 5,50 € le kilo, j’en prends une d’un bon kilo. La mettre au four ? Non. La faire griller en tranches à la poêle…

Irisé

Ce mois de décembre donne envie de cuisiner des poissons gras. La Méditerranée nous offre sardines, anchois, maquereaux, et toute la famille du thon, espadons, bonites, thonines, pélamides et melvas. Riches en éléments pour tenir dans le froid, garder les pensées fluides et le cœur serein. Un matin passant par Noailles, je jette un œil…