Rotimapon

Hier, pour garder le meilleur de la texture ferme et onctueuse du potimarron, je l’ai fait cuire au four pour en faire une purée. La fois d’avant, je l’avais cuit à l’eau. Je l’ai trouvé mercredi Cours Julien au marché des producteurs à deux euros le kilo. Une majestueuse cucurbitacée pour trois euros. Je la…

Promenons-nous dans les bois

L’automne signe l’arrivée des courges. J’ai trouvé deux potimarrons à deux euros le kilo chez un producteur d’Aubagne. Leur chair est dense, écrasée, elle peut rappeler la purée de marrons, d’où son nom. J’ai accompagné ma purée de potimarron de sanguins en persillade. J’en ai pris une poignée de tout petits, à l’Orangerie près de…

A chacun son coco

Comme c’est doux la graine de haricot ! J’ai écossé le kilo de haricots coco pris au marché de Noailles pour 2,50 €. Je les ai préparés dans la mémoire de l’enfance, avec plusieurs aromatiques, dans une douceur toute berrichonne. Je commence par mettre une grande casserole à demi remplie d’eau sur le feu avec…

Et le divin Ulysse émergea des broussailles

En deux jours, j’en ai fait deux fois, un classique de l’été, des Rosmarinkartoffeln, des pommes de terre au romarin. La première fois à la poëlle, la deuxième au four. L’envie est venue au marché de Noailles, j’avais trouvé des petites pommes de terre nouvelles de variété grenaille venant de Pertuis à un euro le…

Cela suffit

La chaleur arrive, moins d’envie de cuisiner, ou alors des choses simples et légères, comme la poêlée de courgettes que j’ai faite l’autre jour. C’est un classique de l’été. Je prends quatre courgettes pas trop grosses pour être sûr que la chair blanche est bien ferme et resserrée. Il arrive quand je les prépare après…

Zèbre grec

Hier soir, j’ai préparé un concombre en tzatziki, délicieuse entrée pour un repas d’été. J’en avais pris deux pour 1,50 € au marché de Noailles mais ce sont encore les premiers et la peau est un peu dure et amère. Plutôt que d’enlever une longueur de peau sur deux à l’aide d’un économe comme je…

Racle, racle et râpe

Vendredi midi, j’ai retrouvé le goût des délicieuses carottes râpées que je connaissais. C’est une entrée exquise qu’il est facile de rater. J’essaierai de marquer les points importants. J’ai une botte entière de carottes prise à Noailles mardi à 1,50 €. J’enlève les fanes, c’est-à-dire la verdure qui pousse à l’air hors du sol. Leur…

La verte ou la violette ? Les deux !

Hier, cure d’asperges. A midi la verte, au soir la blanche juteuse, dite violette. Le midi la croquante à la poêle, le soir la fondante à la vinaigrette. Et vous, vous l’aimez comment l’asperge, la seule asperge, la simple asperge, l’asperge qui apparaît comme par magie sur les étals, dressée, ficelée en bottes bien droites…

Baptême des verts

Hier soir une douceur de printemps, des petits pois frais à la crème d’oignon. Ce sont mes premiers petits pois de l’année. Ils viennent du marché des Capucins où ils étaient à 3,80 € le kilo. Je mets un fond d’eau à bouillir. Je n’ai qu’une livre de petits pois et ils cuiront dans moins…

Merci pour le zeste

Je ne résiste pas à l’envie de vous dire à nouveau les fèves au citron que j’ai faites hier soir. Elles viennent du Maroc, pas cher, via le marché de Noailles, deux euros les deux kilos. Bien sûr, une fois qu’on les a extraites de leurs gousses, il en reste beaucoup moins, mais quelle concentration…

Ahuacatl

Hier une petite entrée facile, un avocat coupé en deux, celui-là vient du marché de Noailles, acheté un peu dur, les deux pour 1,50 €, mais trois jours après il est déjà presque mûr. Je mets dans un bol une cuillère à café de moutarde fine et forte et quatre de crème fraîche épaisse, de…

Rapunzel, Rapunzel, lass dein Haar herunter !

Hier soir, l’envie d’un repas léger et tonifiant et rapide à préparer. Une mâche avec des œufs mollets. La mâche, on l’appelle aussi doucette, Rapunzel, Rapunzel, lass dein Haar herunter, un conte, une vieille histoire allemande, un homme dont la femme tombe enceinte et qui meurt d’envie de manger les salades d’en face, oui il…