Quand nous chanterons le temps des cerises

Trempé, je reviens de Noailles, et j’écris presque en tenue de baigneur, c’était le déluge, alerte orange sur les Bouches-du-Rhône, le pantalon sèche, je me remonte avec un kir au vin rouge, et vous dis ce que j’ai pris dans mes deux grands sacs verts bien chargés, un kilo de nèfles, celles que Rabelais suppose être à l’origine « d’enflures très horribles, mais chacun à un endroit différent […] du membre qu’on nomme “le cultivateur du champ de nature humaine”, de telle sorte qu’ils l’avaient prodigieusement long, grand, gras, gros, vert et dressé à la mode antique, si bien qu’ils s’en servaient de ceinture, s’en entourant le corps cinq à six fois ; et quand ils étaient en forme et avaient le vent en poupe, à les voir vous auriez dit que ces gens tenaient leurs lances sur l’arrêt pour jouter à la quintaine. Et, de cette race, on n’en trouve plus, comme disent les femmes, car elles se plaignent continuellement qu’il n’en est plus de ces gros, etc. vous savez le reste de la chanson. », nèfles d’Espagne donc, à deux euros le kilo, trois citrons non traités de Sicile à 1,50 € le kilo, deux barquettes de fraises du Maroc pour 1,60 €, une botte d’asperges vertes d’Espagne à 1,50 €, quatre piments de Maroc à 1,50 € le kilo, un kilo de courgettes du pays pour un euro, mais avec la pluie et le manque de soleil, on me dit que les maraîchers de Provence sont en retard d’un mois, un kilo de poivrons d’Espagne pour 1,40 €, trois aubergines d’Espagne à 1,50 € le kilo, un kilo de petits pois du Maroc pour 1,60 €, un fenouil italien à 1,60 € le kilo, un kilo de fèves de Provence, elles sont arrivées, pour 1,50 €, un kilo de bananes pour un euro, un botte de carottes à 1,50 €, une botte de cébettes à 1,20 €, une botte de radis à 80 centimes, ainsi que deux bouquets d’herbes à 80 centimes chacun, coriandre et persil, un bon kilo de petites tomates d’Espagne pour la sauce à 1,10 € le kilo, et, le vendeur m’a repris pour ne pas avoir demandé la permission de goûter à une première, une poignée de cerises du pays pour trois euros, oui, elles sont à 10 € le kilo, ben oui, à ce prix là, faute de grappiller, je goûte d’abord, et, j’oubliais, deux petits concombres, plutôt de gros cornichons à 1,80 € le kilo, le tout pour moins de 22 euros, qui dit mieux ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s