Clairsemé disséminé

Retour à Marseille après les vacances, le bouquet d’ail violet continue à bien sécher, il me fera tout l’été, je ne suis pas le seul à partir, peu de monde ce matin au Cours Julien, la verveine qui accompagne mes nuits de canicule je l’ai prise à un euro,

Qui veut passetemps ?

Ça sent l’été à Marseille, et chez la famille Decomis je prends pour un euro un bouquet de petites gousses sèches, que renferment-elles ? des pois chiches verts ! c’est la première fois que j’en vois, en bouche c’est tendre et sucré, à Toulouse les marchandes les vendaient comme ça, à grignoter, sous le nom…

Trente trois degrés à l’ombre

¿Qué calor mi amor! un vent très léger circule sous les parasols des étals de Noailles et les marchands respirent encore un peu, j’ai gravi la colline panier en main, le même qu’il y a un an, les prix n’ont pas bougé, certains plus haut, d’autres plus bas, moi je transpire, j’ai demandé mes premières…

A Crau

Un grand vent chaud soufflait sur la ville et le ciel blanchissait sous les entrées marines, aujourd’hui à Noailles, j’ai pris deux oranges maltaises de Sicile à 1,20 € le kilo, les dernières peut-être,

Akènes hâtons

Belle ambiance en fin de matinée à Noailles, voilà le printemps voilà le joli vent voilà le printemps mon amie m’appelle, du nouveau oui, un kilo de petits pois du Maroc pour 3,80 €, les premiers beaux poivrons du Maroc,

Un pape, un bouddha et un prophète

Je recevais récemment un pape, un bouddha et un prophète à dîner. Je leur ai préparé des cocos Belsunce, des haricots coco façon méditerranéenne. Pour nous rappeler le temps où nous nous retrouvions régulièrement pour déguster une assiette de loubia à trois euros, au Fennec ou au Djurdjura rue de la Fare, ou à Noudjoum…

Des pommes, des poires, et des scoubidous

Au marché de Noailles les fruits de l’automne sont là au meilleur prix, j’ai rempli mon panier de onze pommes royal gala et de quatre poires guyot à un euro le kilo, du raisin muscat de Provence à 3,50 € le kilo et du raisin blanc d’Italie à 1,20 €, j’ai également pris neuf tomates,…

Ils vendangèrent le vin de leurs yeux

Septembre, ciel bleu, frais mistral, nostalgie, joie et peine de la rentrée, les vendanges à venir et le souvenir des vendanges passées, dans mon panier le raisin muscat de Provence arrivé sur les étals de Noailles à 2,80 € le kilo, du blanc d’Italie à 1,90 € le kilo, du pays sept aubergines à 1,40…

Ça circule à nouveau

Au marché de Noailles, les esprits sont apaisés, avec le ciel bleu un air frais, vivifiant, circule et donne envie de bouger, j’ai fait de belles courses, un melon des Charentes pour 1,50 €, du pays treize poivrons verts à 1,80 € le kilo, sept aubergines à 1,40 € le kilo, quatre belles courgettes à…

Three hours Tres horas Drei Stunden Tre ore Trois heures

Nous y sommes, nous y baignons, dans la chaleur de l’été, et l’heure est venue de la faire. Les légumes ont atteint sur le marché le point de maturation suffisant et ce serait une erreur de la retarder encore. Quoi ? La grande ratatouille d’été. Elle était annoncée, fin mars déjà. La voilà. A plat…

Gros comme un boeuf

Hier, en pleine chaleur, je suis revenu du marché de Noailles en sueur et les sacs remplis de quoi faire une ratatouille et plus encore, une pastèque de Sicile pour trois euros, trois pêches jaunes du pays à 2,50 € le kilo, des bouquets de coriandre, de persil et de menthe à 60 centimes chacun,…

Ambiance chaleureuse

A Noailles ce matin, l’air chauffe et les esprits aussi, fines moustaches, le vendeur en sueur à la dame qui palpe les cerises et s’apprête à en goûter une : « Nous vous servons Madame ici, nous sommes professionnels. », peu après, un marchand invective sa collègue d’en-face, furieuse à l’encontre d’un client sans gêne, le marché…