Trente trois degrés à l’ombre

¿Qué calor mi amor! un vent très léger circule sous les parasols des étals de Noailles et les marchands respirent encore un peu, j’ai gravi la colline panier en main, le même qu’il y a un an, les prix n’ont pas bougé, certains plus haut, d’autres plus bas, moi je transpire, j’ai demandé mes premières figues, quel bonheur ! sept espagnoles à 4,50 € le kilo, deux petites barquettes de fraises garriguette pour deux euros, un kilo de cerises à la peau craquante, gorgées de sucre pour 2,50 € le kilo, pas une à jeter, cinq pêches plates d’Espagne à 1,60 € le kilo le déjeuner sera frugal, deux concombres provençaux pour un euro seulement, une botte d’oignons blancs à un euro, une botte de carottes à 1,50 €, quelques branches de céleri, du peps dans la sauce pour 60 centimes, un bouquet de persil même prix, un kilo de beaux haricots verts du Maroc pour 1,70 €, trois poivrons verts à 1,80 € le kilo suivis de trois piments à 2,10 €, et pour lier le tout neuf tomates à sauce du pays laissées à un euro le kilo, le tout pour 16 €, soit 2,50 € de moins que l’an passé, qui dit mieux ? bon marché, bonne cuisine à vous !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s