Piquantes et pointues

La saison des asperges est courte, à cheval sur avril et mai. Pour goûter le bonheur de croquer les asperges vertes ces jours-ci, je les ébouillante et les sers avec une crème au piment vert. Voilà les asperges vertes croquantes sauce piquante. A Noailles, je les trouve venant d’Andalousie, de Grenade par exemple à 2…

Un nouveau nez

L’été approche et l’appétit de Damoiselle est florissant. Sept mois de vie bientôt ! Et parfois sept légumes et fruits avalés dans la journée. En plus des deux biberons ! Trois carottes. Deux poires. Deux bananes.

La menthe offerte

A Noailles à midi une tendre chaleur déjà qui oblige les corps à bouger différemment, soleil, bleu du ciel et vent d’avril, et dans mes paniers des trésors de vitalité, à commencer par deux bottes d’asperges vertes du pays, à croquer à peine poêlées, deux euros la botte,

C’est une figue !

A Noailles, c’est l’été, les premières figues sont arrivées, j’en ai pris six à 4,80 € le kilo, les premières pêches plates nous viennent aussi, de Tunisie, à 2,20 € le kilo, pour les sauces, un bon kilo de petites tomates en grappes d’Espagne à un euro, une botte de carottes à 1,50 €, des…

Quand nous chanterons le temps des cerises

Trempé, je reviens de Noailles, et j’écris presque en tenue de baigneur, c’était le déluge, alerte orange sur les Bouches-du-Rhône, le pantalon sèche, je me remonte avec un kir au vin rouge, et vous dis ce que j’ai pris dans mes deux grands sacs verts bien chargés, un kilo de nèfles, celles que Rabelais suppose…

Sous le tropique de Noailles

De retour de Noailles en ce dernier jour d’avril, Marseille est plongée dans une brume aveuglante, il fait presque chaud, on se croirait l’hiver à Bangkok, suite au temps pluvieux des jours derniers, certains prix ont augmenté, j’ai ramené une botte de carottes à 1,50 €, un kilo d’asperges violettes du pays pour cinq euros,…

Ramène ta fraise !

Il régnait une ambiance étrangement calme au marché de Noailles aujourd’hui, est-ce ma venue tardive entre midi et deux, à l’heure de la pause déjeuner, ou plutôt déjà une douceur d’été qui s’annonce et avec elle une certaine torpeur, et l’inertie qui lui est propre ?, je ramène tout de même quatre poivrons du Maroc…

La verte ou la violette ? Les deux !

Hier, cure d’asperges. A midi la verte, au soir la blanche juteuse, dite violette. Le midi la croquante à la poêle, le soir la fondante à la vinaigrette. Et vous, vous l’aimez comment l’asperge, la seule asperge, la simple asperge, l’asperge qui apparaît comme par magie sur les étals, dressée, ficelée en bottes bien droites…

Y a du soleil, lalalalala !

Le soleil est revenu à Marseille et l’envie de se régénérer, de se drainer le sang avec une cure d’asperges, « Pisse dru, pisse toujours ! », de retour de Noailles, j’ai donc pris deux bottes d’asperges de Grèce pour deux euros, « Un euro l’asperge, un euro ! », et plus loin, un bon kilo d’asperges vertes du…

Croc-en-vert

L’envie hier midi de croquer ces fines asperges vertes d’Espagne à 1,20 € la botte ramenées du marché de Noailles. J’en ai fait une sauce de printemps pour accompagner des orecchiette, ces délicieuses pâtes en forme de petites oreilles. Je remplis une demi casserole d’eau avec du gros sel sur le feu. Dans une poêle,…