Un blanc et un fait

Et nous voilà en Berry avec un premier panier hebdomadaire sur le marché de producteurs de Châteauroux du samedi matin, en tête une excellente base de cuisine, le fromage blanc de chèvre, 400 grammes environ à la pesée, il revient à 9 euros le kilo, prix imbattable si on considère sa qualité, 

Transparent

Bourrasques de vent qui font voler les chaises en terrasse ce matin au Cours-Julien, l’automne arrive, et le brillant jujube dont je prends deux poignées à huit euros le kilo, je le goûte pour la première fois, je découvre son goût allant de la pomme verte à la datte pour les plus mûrs,

Sur le seuil

Nous voilà entrés dans la belle saison, sur le seuil nous prenons encore deux bottes de radis pour 1,50 €, sept petits artichauts du pays à 1,20 € le kilo, et trois citrons de montagne non traités de Sicile 1,50 € le kilo mais l’écorce devient plus épaisse le jus se fait rare,

Mon jus de mai

Hier au marché de Noailles un bon kilo de cerises du pays pour quatre euros, il y a moins cher mais il faut jeter le tiers, douze tomates d’Italie 1,20 € le kilo couleur de mon fumet, un chou-fleur un euro il s’appelle béchamel, dix courgettes 1,20  € le kilo quelques poêlées l’été arrive, un…

Avril sur les lèvres

Marché de mi-avril ce mercredi à la découverte de petits délices d’abord au Cours-Julien après la douzaine d’œufs à 3,80 € je prends aux chevrières Doutreleau de la Crau un gardian à 2,30 € la recette s’approche de la mozzarella me dit-elle, chez les Decomis une botte de fines asperges violettes

L’effet cagette

J’arrive à Noailles et reluque les fraises d’Andalousie, de belles cagettes, emballages à claire-voie, généralement en bois blanc, servant au transport de fleurs, de fruits ou de légumes, elles sont alignées, rouges, bien rangées, j’en embarque une,

Lichette d’avril

Ce premier avril, je passe d’abord au Cours-Julien où plutôt qu’un miel de garrigues anisé je prends un miel Rey prairies fleurs de framboises à 13,30 € à Gémenos, deux fromages de chèvre de Sainte-Mitre-les-Remparts, un crémeux et un rocher, 2,20 € pièce, bientôt Pâques voilà des oeufs, pas en chocolat ceux-là,

Chardons en guise de roses

L’air frais de mars mouille les étals du Cours-Julien et de Noailles, avant l’avril en guise de fleurs voilà des artichauts italiens, tels les roses ceux-là sont armés de redoutables épines mais quel parfum,

L’ami du marché

Ce premier mercredi de mars un grand vent froid me laisse croire que j’ai été téméraire d’arrêter le chauffage, non aujourd’hui le temps à Marseille repart vers la douceur du printemps, au Cours-Julien après douze œufs à 3,80 € et deux chèvres, un petit plus tonique de la Crau à 2,10 € et un plus…

Lothringen

Mercredi de bon matin petit café et journal avant d’arpenter dans l’air froid ciel clair le marché du Cours-Julien les fleurs du miel du pays roulent et chantent dans une bouche à l’accent ukrainien,

Pétrir ou périr

Au coeur de l’hiver telle une marmotte je me nourris de graines que j’écrase au pilon, base d’une pâte épaisse que j’allège avec des blancs fouettés en neige avant de les enfourner, gâteaux de noix, d’amandes, de noisettes,

Mor (°) ose

Ce dernier mardi de septembre est jour de pluie sur le marché de Noailles, il manque un tiers des étals, dont mon préféré avec beaucoup de choses locales, bref l’ambiance n’est pas à la fête, un vendeur parle du match de ce soir entre le Barça et Paris et se réjouit de la misère des…