Un blanc et un fait

Et nous voilà en Berry avec un premier panier hebdomadaire sur le marché de producteurs de Châteauroux du samedi matin, en tête une excellente base de cuisine, le fromage blanc de chèvre, 400 grammes environ à la pesée, il revient à 9 euros le kilo, prix imbattable si on considère sa qualité,  pour faire une dégustation et les comparer je prends deux appellations Valençay, un de Tendu, 3,50 €, et un Poulaines 3,50 € idem, et une appelation Pouligny-Saint-Pierre, de Martizay, à 3,40 €, une douzaine d’oeufs 2,60 €, un chèvre affiné pour le même prix 3,50 €, ici on dit tout simplement « fait », ou bien « entre-deux », c’est-à-dire ni trop sec ni trop frais, de Buzançais une botte de radis 1,50 €, de Rouvres-les-bois une petite salade 50 centimes ainsi que deux kilos de magnifiques betteraves rouges, la belle trouvaille du jour, une belle et d’autres plus petites, à 2 € le kilo, à manger avec une vinaigrette d’huile fruitée au noix, une grosse batavia à 1 €, un bouquet de basilic de Dordogne 1 €, une barquette d’une livre de Charlotte de Luant 3,50 €, mangez des fraises la saison n’est pas terminée, pour finir une bouteille de côt de Seigy en Touraine, 4,70 €, ce cépage nommé malbec à Cahors et tiré vers les tannins est ici élevé en cuve et porté sur le fruit, le tout pour trente euros tout rond, bon marché, et bonne cuisine !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s