L’effet cagette

J’arrive à Noailles et reluque les fraises d’Andalousie, de belles cagettes, emballages à claire-voie, généralement en bois blanc, servant au transport de fleurs, de fruits ou de légumes, elles sont alignées, rouges, bien rangées, j’en embarque une, caisse ajourée, légère et superposable pour la manutention d’objets fragiles, deux kilos pour quatre euros, même si le goût n’est pas là j’ai la couleur et le parfum, de Valence cinq oranges 1,20 € le kilo, deux kilos de fèves plus grosses d’Italie un euro le kilo, quatre poires passe crassane des Hautes-Alpes 1,40 € le kilo, du Roussillon quatre artichauts blancs à l’incroyable goût de fleur, de violette exactement 1,50 € le kilo, plus haut chez les producteurs au Cours-Julien neuf carottes 1,60 € le kilo, roses vertes et blanches trois bottes de radis un euro pièce, douze œufs 3,80 €, pour finir un magnifique chèvre rond Doutreleau de la Crau laissé à trois euros, le tout pour 23 € qui dit mieux ? bon marché et bonne cuisine !

20080207PHOWWW00180

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s