Par les trois pans

Le premier bouquet de verveine de l’année un euro au Cours-Julien me donne envie d’en infuser une sauce hollandaise qui accompagnera à merveille ce bon kilo des dernières asperges de la saison pour sept euros,

En plus du lys

Quand j’ai ouï le tambourin sonner pour s’en aller au mai, en mon lit fait n’en ai effrayé, ni levé mon chef du coussin, en disant « Il est trop matin, un peu me rendormirai », quand j’ai ouï le tambourin sonner pour s’en aller au mai, en plus du lys que je lui demande…

Avril sur les lèvres

Marché de mi-avril ce mercredi à la découverte de petits délices d’abord au Cours-Julien après la douzaine d’œufs à 3,80 € je prends aux chevrières Doutreleau de la Crau un gardian à 2,30 € la recette s’approche de la mozzarella me dit-elle, chez les Decomis une botte de fines asperges violettes

A Crau

Un grand vent chaud soufflait sur la ville et le ciel blanchissait sous les entrées marines, aujourd’hui à Noailles, j’ai pris deux oranges maltaises de Sicile à 1,20 € le kilo, les dernières peut-être,

Ah les beaux jours

Soleil, un peu d’air frais à Noailles, temps idéal pour se balader entre les étals parmi les légumes de printemps, j’ai pris mes huit premières courgettes du pays, des petites, un concombre noa des Pays-Bas, celui-là je me demande comment il pousse,

La menthe offerte

A Noailles à midi une tendre chaleur déjà qui oblige les corps à bouger différemment, soleil, bleu du ciel et vent d’avril, et dans mes paniers des trésors de vitalité, à commencer par deux bottes d’asperges vertes du pays, à croquer à peine poêlées, deux euros la botte,

Akènes hâtons

Belle ambiance en fin de matinée à Noailles, voilà le printemps voilà le joli vent voilà le printemps mon amie m’appelle, du nouveau oui, un kilo de petits pois du Maroc pour 3,80 €, les premiers beaux poivrons du Maroc,

Va sortir !

Entre midi et deux à Noailles, les marchands profitent de l’accalmie pour manger un bout et se griller une cigarette, mais l’œil continue machinalement de surveiller l’étal,

Entre deux tours

Le marché comme le ciel sont calmes près du Vieux-Port, d’ailleurs le marchand d’œufs affirme qu’il y a toujours peu de vente entre deux tours d’élection, parce que nous votons plutôt que de nous battre tout en nous rappelant la guerre demandé-je ?

Sous le tropique de Noailles

De retour de Noailles en ce dernier jour d’avril, Marseille est plongée dans une brume aveuglante, il fait presque chaud, on se croirait l’hiver à Bangkok, suite au temps pluvieux des jours derniers, certains prix ont augmenté, j’ai ramené une botte de carottes à 1,50 €, un kilo d’asperges violettes du pays pour cinq euros,…

La verte ou la violette ? Les deux !

Hier, cure d’asperges. A midi la verte, au soir la blanche juteuse, dite violette. Le midi la croquante à la poêle, le soir la fondante à la vinaigrette. Et vous, vous l’aimez comment l’asperge, la seule asperge, la simple asperge, l’asperge qui apparaît comme par magie sur les étals, dressée, ficelée en bottes bien droites…