S’en couper une tranche

  Petit vent de mer salutaire sur Noailles malgré l’heure chaude et l’air du Sahara, le marché commence par une pastèque énorme de onze kilos que je renonce à négocier ce sera six euros à prendre ou à laisser je prends

Le petit de l’amande

A Noailles, des palettes entières de sucre devant le Méditerranée annonçaient le début du ramadan il y a quelques jours, plus moyen de s’asseoir pour un thé et à la place des milliers de gâteaux à emporter, dehors sur le marché en cette fin de juin c’est tutti frutti

Tête bêche

Mercredi je partais en vadrouille avec Damoiselle et poussette à la conquête des marchés du Cours-Julien et prenais d’abord douze oeufs jolis de producteurs locaux pour 3,80 €, plus loin première fois que je les vois bottés des oignons rouges 1,60 €, une botte de carottes Decomis 1,80 € quoi de neuf docteur ? à…

Veine verte

Le grand bouquet de verveine que je bois brûlante est passé hier de 2 € à 1,50 € au Cours-Julien, que la famille Decomis soit remerciée, au marché des producteurs, peu après je remarque à son bel œil une échalote rose à deux euros le kilo,

Qui veut passetemps ?

Ça sent l’été à Marseille, et chez la famille Decomis je prends pour un euro un bouquet de petites gousses sèches, que renferment-elles ? des pois chiches verts ! c’est la première fois que j’en vois, en bouche c’est tendre et sucré, à Toulouse les marchandes les vendaient comme ça, à grignoter, sous le nom…

Ça circule à nouveau

Au marché de Noailles, les esprits sont apaisés, avec le ciel bleu un air frais, vivifiant, circule et donne envie de bouger, j’ai fait de belles courses, un melon des Charentes pour 1,50 €, du pays treize poivrons verts à 1,80 € le kilo, sept aubergines à 1,40 € le kilo, quatre belles courgettes à…

Coco rouge

De retour du marché de Noailles avec un panier très semblable à la semaine dernière, j’ai pris les produits du pays, deux têtes d’ail à 2,50 € le kilo, cinq tomates à un euro le kilo, cinq pêches à 1,50 € le kilo, huit petites poires guyot à 1,40 € le kilo, deux melons pour…

Le point de bascule

A Noailles, ciel bleu, chaleur, mais un air frais circule, l’été décline lentement, nous avons passé le point de bascule, la deuxième récolte de figues de l’année arrive, j’ai craqué pour une cagette, après plusieurs revirements, « Oui je vous fais confiance mais je n’ai pas envie de passer pour l’idiot du village ! »,…

Gros comme un boeuf

Hier, en pleine chaleur, je suis revenu du marché de Noailles en sueur et les sacs remplis de quoi faire une ratatouille et plus encore, une pastèque de Sicile pour trois euros, trois pêches jaunes du pays à 2,50 € le kilo, des bouquets de coriandre, de persil et de menthe à 60 centimes chacun,…

Tutti frutti

Une fois traversé les effluves enivrantes de tilleul, à Noailles j’ai vu les étals recouverts de fruits, il n’y en a jamais eu autant, de toutes sortes,  j’ai abondamment rempli mes sacs pour survivre aux nuits chaudes, où dans l’air immobile au loin au dessus des collines on entend souffler le sirocco, un quartier de…