S’en couper une tranche

 

Petit vent de mer salutaire sur Noailles malgré l’heure chaude et l’air du Sahara, le marché commence par une pastèque énorme de onze kilos que je renonce à négocier ce sera six euros à prendre ou à laisser je prends pour les nuits ce stock de jus à mordre, à côté trois beaux melons du Cavaillon un euro pièce du miel c’est marqué, si la pulpe des jaunes est encore dure celle des blanches est à point, voilà onze pêches plates de Saint-Rémy à 1,20 € le kilo, quatorze abricots du Roussillon même prix, treize tomates du pays 1,20 € le kilo, quatre aubergines un euro le kilo, six poivrons verts quel odeur 1,20 € le kilo, deux concombres pour un euro, du Pérou six citrons verts 1,80 € le kilo et plus loin deux grands bouquets de menthe soixante centimes pièce, un appel de Cuba ? six bananes de Côte d’Ivoire un euro le kilo, deux avocats un euro, plus haut au Cours-Julien, douze oeufs pour 3,80 €, deux fromages de chèvre Augustin de la Crau plutôt frais 2,10 € pièce et pour finir une livre de pois chiche récolte de l’été dernier nouveaux et tendres pas encore là 1,50 €, de quoi se régaler d’une soupe à la menthe et à l’ail, le tout accrochez-vous bien pour trente-et-un euros qui pourra dire mieux ? bon marché et bonne cuisine à vous !

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Anonyme dit :

    Alors ce morito il arrive ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s