D’armoise et de carvi

Un menu de fête autour d’une pièce de chevreuil. Le carvi et l’armoise herbe blanche pour l’accompagner. Deux épices remarquables à redécouvrir.

Sauvages ou presque

[En direct du Berry] Un maquereau poêlé sur l’arête, grillé côté peau et encore rosé de l’autre, du pissenlit des champs en vinaigrette pour le croquant et l’amertume, et la douceur d’un salsifis confit, juste coupé en deux, avec sa peau et ses radicelles.

Sous le signe du cresson

Connaissez-vous le cresson qui pousse dans les ruisseaux et les fossés à fleur d’eau courante ? modeste plante d’hiver qui parfume délicieusement une soupe ordinaire de pommes de terre, ma plus belle découverte ce matin au marché du Cours-Julien, dix euros le kilo oui mais une simple poignée suffit, dans mon sac je rajoute du…

Marquer son quartier

Premier marché de décembre, avec la future écolière qui depuis hier porte la culotte, au Cours-Julien d’abord douze œufs 3,80 €, une livre et demi de châtaignes de Corrèze variété Pellegrine quatre euros le kilo l’affaire du jour, le marché est à six,

OrAngE dE mOntAgnE

Avant de descendre à Noailles, je m’arrête chez les producteurs au Cours-Julien pour six œufs à 1,90 € et un coing jaune que je prends plaisir à renifler à trois euros le kilo, une fois arrivé je file presque de suite au poissonnier voir ce qu’il y a de plus frais, la fraîcheur se distingue…

Scomber scombrus

Je lis récemment que le maquereau cru est un délice s’il est suffisamment frais. Je me lance dans l’aventure. Le deuxième essai fut le bon. Il fallait l’occasion. Un matin, je remarque la queue tordue du poisson sur un étal de l’Écaille d’argent à Noailles. Signe de sa raideur cadavérique, il avait été pêché dans…

La queue tordue

Ce matin à Noailles le bleu d’hiver du ciel marseillais semble nous être revenu enfin j’ai des idées en tête un fumet de poisson un confit de betterave pour stimuler des pommes de terre sautées une béarnaise qui sait ? après avoir rapidement découvert les étals et les prix, un œil sur la gauche un…