Dans le bec

A Noailles, la rentrée se prépare sous le soleil, côte-à-côte les haricots verts, blancs et rouge, je demande une livre de chaque, certains devineront la soupe méridionale que j’ai derrière la tête,

Cocos frais

Mercredi à Noailles, « – Un kilo et demi de cocos s’il vous plaît. – Allez cinq kilos dix euros je vous fais un prix vous les mettez au congel. – Je ne mets rien à congeler, sauf les glaçons. – Moi je ne prends pas de conserves, mais je congèle, c’est pareil, c’est quoi…

Tintin au pays des soviets

Deux heures après les trombes d’eau abattues mercredi matin sur la ville, il tombait en deux heures ce qui était tombé en deux mois, le soleil et le vent avaient redonné un aspect familier au quartier exceptée la présence ici et là de quelques flaques inhabituelles,

My name is Cot, Harry Cot.

L’été bascule, de juillet qui rayonne à août parfois plus étouffant, au marché de Noailles à Marseille cela se voit par l’arrivée des cocos d’Italie, ces gousses roses qui renferment les graines veinées de rouge,

Ça circule à nouveau

Au marché de Noailles, les esprits sont apaisés, avec le ciel bleu un air frais, vivifiant, circule et donne envie de bouger, j’ai fait de belles courses, un melon des Charentes pour 1,50 €, du pays treize poivrons verts à 1,80 € le kilo, sept aubergines à 1,40 € le kilo, quatre belles courgettes à…

A chacun son coco

Comme c’est doux la graine de haricot ! J’ai écossé le kilo de haricots coco pris au marché de Noailles pour 2,50 €. Je les ai préparés dans la mémoire de l’enfance, avec plusieurs aromatiques, dans une douceur toute berrichonne. Je commence par mettre une grande casserole à demi remplie d’eau sur le feu avec…

Le point de bascule

A Noailles, ciel bleu, chaleur, mais un air frais circule, l’été décline lentement, nous avons passé le point de bascule, la deuxième récolte de figues de l’année arrive, j’ai craqué pour une cagette, après plusieurs revirements, « Oui je vous fais confiance mais je n’ai pas envie de passer pour l’idiot du village ! »,…