Le petit de l’amande

A Noailles, des palettes entières de sucre devant le Méditerranée annonçaient le début du ramadan il y a quelques jours, plus moyen de s’asseoir pour un thé et à la place des milliers de gâteaux à emporter, dehors sur le marché en cette fin de juin c’est tutti frutti

Entre les gouttes

Sont-ce les petites goutes qui tombent, l’entrée marine qui recouvre nos têtes ? l’Algérie enfin victorieuse depuis 1982 ? l’attente sereine de la rencontre de ce soir pour que la France continue l’aventure brésilienne ? à moins que ce ne soit ma propre fatigue ? Noailles est bien calme, étrangement calme ce matin

Ils vendangèrent le vin de leurs yeux

Septembre, ciel bleu, frais mistral, nostalgie, joie et peine de la rentrée, les vendanges à venir et le souvenir des vendanges passées, dans mon panier le raisin muscat de Provence arrivé sur les étals de Noailles à 2,80 € le kilo, du blanc d’Italie à 1,90 € le kilo, du pays sept aubergines à 1,40…

Ça circule à nouveau

Au marché de Noailles, les esprits sont apaisés, avec le ciel bleu un air frais, vivifiant, circule et donne envie de bouger, j’ai fait de belles courses, un melon des Charentes pour 1,50 €, du pays treize poivrons verts à 1,80 € le kilo, sept aubergines à 1,40 € le kilo, quatre belles courgettes à…

Le point de bascule

A Noailles, ciel bleu, chaleur, mais un air frais circule, l’été décline lentement, nous avons passé le point de bascule, la deuxième récolte de figues de l’année arrive, j’ai craqué pour une cagette, après plusieurs revirements, « Oui je vous fais confiance mais je n’ai pas envie de passer pour l’idiot du village ! »,…

Gousses, têtes, tresses et couronnes

Au marché de Noailles, le roi de la semaine c’est l’ail, dont le prix a encore baissé, je l’ai trouvé sur un étal à trois euros le kilo, du violet de Provence, à ce tarif là, on le prend par têtes entières, j’en ai pris trois, et puis des courgettes, trois à 1,20 € le…

Gros comme un boeuf

Hier, en pleine chaleur, je suis revenu du marché de Noailles en sueur et les sacs remplis de quoi faire une ratatouille et plus encore, une pastèque de Sicile pour trois euros, trois pêches jaunes du pays à 2,50 € le kilo, des bouquets de coriandre, de persil et de menthe à 60 centimes chacun,…

Tutti frutti

Une fois traversé les effluves enivrantes de tilleul, à Noailles j’ai vu les étals recouverts de fruits, il n’y en a jamais eu autant, de toutes sortes,  j’ai abondamment rempli mes sacs pour survivre aux nuits chaudes, où dans l’air immobile au loin au dessus des collines on entend souffler le sirocco, un quartier de…