Tintin au pays des soviets

Deux heures après les trombes d’eau abattues mercredi matin sur la ville, il tombait en deux heures ce qui était tombé en deux mois, le soleil et le vent avaient redonné un aspect familier au quartier exceptée la présence ici et là de quelques flaques inhabituelles,

Qui veut passetemps ?

Ça sent l’été à Marseille, et chez la famille Decomis je prends pour un euro un bouquet de petites gousses sèches, que renferment-elles ? des pois chiches verts ! c’est la première fois que j’en vois, en bouche c’est tendre et sucré, à Toulouse les marchandes les vendaient comme ça, à grignoter, sous le nom…

Léger poids de mai

Sur une demande, et les demandes on le sait sont toujours des demandes d’amour, j’inventai pour le premier mai quelque chose avec ces petits pois du pays encore enfermés dans leurs gousses. J’en avais pris un kilo à Noailles pour deux euros. Pour profiter de leur fraîcheur, je décide de les faire à la poêle,…