Chaud bouillon

Hier soir avant la reprise et par temps de pluie, quoi de meilleur qu’un petit bouillon ? Je mets de l’eau à chauffer dans une casserole et je rajoute la gelée brune du plat où j’avais fait mon poulet, je racle ce mélange de jus gélifié et de bonne graisse, je le dilue dans l’eau, j’y plonge aussi quelques menus os portant bribes de viande dessus, une feuille de laurier, une branche de thym, deux tiges d’estragon frais, ainsi que deux pieds de cébette que j’épluche et coupe finement en petites rondelles blanches puis vertes, ils flottent à la surface ! Je goûte et je rajoute du sel, à mon goût, et un peu de poivre. Une fois le bouillon bouillant, je verse l’équivalent de quelques cuillerées à soupe de tapioca, de la fécule de manioc, pour épaissir un peu ce potage express. Dix minutes après, en remuant de temps à autre, c’est prêt. Dehors il fait froid et humide, et dans le ventre c’est chaud et bon.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Anonyme dit :

    C’est poétique et apaisant : je veux du bouillon !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s