Suivre la courbe

Les deux courges musquées trouvées à Noailles pour trois euros m’ont donné envie d’une soupe. J’ai fait un velouté de courge tout simple parfumé avec quelques légumes de saison. Soit une courge musquée accompagnée de deux carottes 1,50 € la botte, deux navets blancs un euro la botte, et un poireau à 1,20 € le kilo. La soupe c’est bien, ça prend un peu de temps au début et après, il y en a pour toute la semaine. Le soir une soupe, un bout de fromage, un dessert ou des noix, cela suffit à me régaler.

L’idée est simplement de cuire tous les légumes ensemble dans l’eau puis de les passer au moulin. Seul le poireau très fibreux ne passera pas. Après avoir donné son parfum, on le retire pour le manger à part, par exemple en vinaigrette. Je commence par mettre de l’eau à chauffer dans une grande marmite pendant que je coupe mes légumes. 1 minute. La courge musquée est la plus difficile à couper. Il faut bien affûter son couteau. J’enlève d’abord les deux extrémités. Je coupe ensuite la courge pour séparer la partie ronde de la partie oblongue, son cou. Je l’épluche. Je taille des méridiens de bas en haut et continue sur tout le pourtour. J’essaie de suivre la courbe du légume pour avoir le moins de perte possible. On découvre alors la belle chair couleur jaune d’oeuf de la courge. Enfin je partage le cou de la courge dans le sens de la longueur en quatre quartiers. Et le tout dans l’eau. Puis j’épluche de même la partie ronde et la coupe en deux. Elle est creuse et renferme les pépins. Je les retire avec les fils à l’aide d’une cuillère. Je coupe encore une fois en deux pour avoir quatre quartiers que je mets dans l’eau. 8 minutes. Je racle deux carottes après avoir coupé les extrémités et je la coupe idem dans le sens de la longueur en quatre sections longues que je jette dans la marmite. 13 minutes. J’épluche deux petits navets blancs que je coupe en quatre avant de les mettre à l’eau. 15 minutes. Pour finir le poireau dont je coupe la barbe et dont j’enlève les feuilles vert sombre avant de le couper en quatre dans le sens de la longueur mais en laissant le talon pour pouvoir le retirer entier lorsqu’il aura cuit. La terre s’incruste souvent entre les feuilles de ce vertical légume. Fendues et écartées, elles se laissent bien laver. Tel quel, échevelé, je le rajoute aux autres légumes. Il clôt les aromatiques ajoutés à la courge. Je m’aperçois alors que l’eau recouvre trop largement les légumes. Je souhaite un joli velouté et non un bouillon clair. Je jette une partie de l’eau pour qu’elle ne dépasse que légèrement des morceaux de légumes. Ma soupe gardera comme cela tous les jus de cuisson. Je ferme le couvercle. Au bout de 22 minutes, ça bout. Je baisse le feu et laisse bouillir une heure.

1h22. J’arrête. Je retire le poireau échevelé et l’égoutte dans une assiette. Je pose mon moulin à légumes au-dessus d’une autre marmite plus petite en choisissant une grille assez fine. Carottes, navets et courge sont bien cuits et se laissent facilement écraser. 1h28. La soupe est passée. J’ajoute du beurre et je sale. Je goûte, tout va. 1h34. Ma soupe est prête.

La surprise dans l’assiette est de ne pas retrouver ce goût parfois un peu écoeurant de la courge commune. La courge musquée remplace avec légèreté la pomme de terre comme base de cette soupe d’hiver. La texture est veloutée, la couleur est jaune orangé, les doux parfums se mêlent. Un régal avec ce mistral.

61950148

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s