Puis l’on proposa un balkan au paprika où l’on avait mis salsifis, cardons, artichauts, haricots blancs, radis noirs.

Me voilà pour un temps transporté aux confluents du Rhône impétueux et de la Saône impassible, sur les hauteurs de Lyon, à la Croix-Rousse, où presque tous les jours à l’exception du lundi s’offre sur la place un beau marché, avec des producteurs locaux, et j’ai mis ce samedi dans mes sacs treize reinettes grises du Canada à 1,60 € le kilo, pommes à dessert oui mais qu’en fera la pâtissière ? et des poires à n’en plus finir, trois conférence au cou long, trois louise bonne je les aime, trois comice rustiques et une passe crassane à découvrir, toutes à 2,20 € le kilo, deux kilos de soleil, clémentines corse pour trois euros, trois kilos de monalisa ma tuberculeuse et souterraine joconde pour 2,50 €, douze œufs de ferme pour trois euros, là pour une fois Noailles et le Cours-Julien sont battus, quatre poireaux à 1,80 € le kilo, quelques branches et un petit céleri rave entier à 2,40 € le kilo, deux radis noirs à 2,20 € le kilo, cinq carottes à 1,60 € le kilo, suivies par sept autres d’un agriculteur du coin, plus belles et moins chères de vingt centimes, quatre navets au même prix, et pour couronner le tout un magnifique pied de cardon argenté à 2,50 € le kilo, ce sera le premier, le père me dit comment le cuire, dans de l’eau avec de la farine pour éviter qu’il ne noircisse, je vous dirai tout cela, le tout pour 27 €, pas si mal ! bon marché et bonne cuisine !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s