E la nave va

Au déjeuner, j’essaie une petite chose douce et fraîche, une omelette au navet blanc et au persil. Les navets blancs arrivent du marché, ils portent encore les fanes. Ils sont tendres, faciles à cuire, leur goût est délicat. A Noailles, la botte coûte 1,30 €. Le bouquet de persil 60 centimes, la botte de cébette un euro. Les œufs viennent du marché des producteurs au Cours-Julien, 1,90 € les six.

Pour trois. Je fais revenir deux cébettes coupées en fines rondelles dans un gros morceau de beurre. Je choisis le plus gros navet que j’épluche, coupe en deux, chaque moitié en fines demi-tranches, puis je les recoupe pour avoir des quart-de-tranches qui sont à la fois jolis et plus faciles à retourner dans la poêle où je les jette. Je rajoute encore un morceau de beurre, un peu d’huile d’olive. Pendant que les navets dorent, je prépare l’omelette. Je casse six œufs dans un grand saladier, sale de gros sel, poivre de noir et de sauvage de Madagascar. Je rajoute une cuillerée de crème fraîche et un soupçon d’huile d’olive. Puis je bats au fouet pour mélanger et alléger l’appareil. A la fin, je rajoute un demi-bouquet de persil haché et mélange encore un peu. Il ne faut pas lésiner sur le persil dont la vigueur va équilibrer la douceur du navet. Je poivre ma poêlée itou de noir et de voantsy. A la fin je sale. Je goûte. Lorsque le navet est fondant, je verse l’appareil et augmente légèrement le feu. Après quelques minutes, je fends mon omelette en quatre pour que le liquide en surface rejoigne le fond de la poêle où il cuira plus vite. Puis je laisse tranquillement cuire. J’observe mon omelette qui gonfle. Je la sers baveuse, le dessus n’est pas encore cuit et reste liquide. Je n’ai pas pris le chrono mais le tout m’a pris moins d’une demi-heure.

En bouche, on a une omelette d’une grande fraîcheur, d’une grande délicatesse. Doux arôme du navet avec la cébette opposés à la franchise du persil. Onctuosités alliées du navet et de l’œuf battu qui mousse. Le tout discrètement parfumé par les deux poivres. Raffinement et simplicité. Bonne cuisine !

Image

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s