Princesse de Savoie

Ce midi, exercice imposé, quelle sauce avec ces pâtes hautement fantaisistes, longs rubans froufroutés que la princesse Mafalda a inspiré, les mafaldine ? J’ai opté pour le blanc. Un blanc de nuage, velouté et parfumé. Des petits légumes de saison, oignon, navet, courgette, liés par de la crème fraîche. Mafalda, princesse de Savoie, es-tu là ? Pour ces mafaldine crème de navet et courgette, je prends un paquet de 500 grammes Nosari du Super U de la rue Saint-Pierre à 2 euros. Navets et courgette viennent du marché de Noailles, 1,50 € la botte pour les premiers, 1,20 € le kilo pour la seconde.

Pour trois personnes. Je remplis une gamelle d’eau que je mets sur le feu et que je sale au gros sel. Et à côté une grande poêle dans laquelle je verse de l’huile d’olive. J’enlève la fine peau extérieure d’un oignon blanc frais et coupe le vert. Je le tranche en deux, verticalement, puis débite de fines demi-rondelles que je jette dans la poêle. Je coupe itou un petit poireau que je sectionne en petites rondelles. Puis j’épluche deux navets blancs tout juste sortis de terre, ils portent encore les fanes. Je les coupe en deux verticalement puis chaque moitié en fines demi rondelles, avant de les faire basculer de la planche vers la poêle. Pendant ce temps, l’oignon et le poireau rissolent tranquillement. Enfin je saisis une belle courgette qui va apporter un peu de matière. Je sectionne les deux bouts puis l’épluche à l’aide d’un économe. Pas de vert, tout doit être immaculé. Je la tranche en deux dans le sens de la longueur puis la débite en fines demi rondelles comme pour l’oignon et le navet. Cela s’appelle avoir de la suite dans la coupe. Et dans la poêle. Tout y est. 13 minutes. L’eau bout, j’y plonge les deux tiers de mon paquet de mafaldine. Il faudra les aider à plonger dans l’eau une fois ramollie car elles dépassent allègrement. Je sale, je poivre de blanc, pas trop, et de noir, le seul intrus ici. Je remue et ‘attends un peu que les sections de courgettes deviennent fondantes. 24 minutes. Je rajoute deux spatules de crème fraîche entière. Cela va rajouter du blanc au blanc et lier toutes ces saveurs. 28 minutes. Les mafaldine sont juste cuites, al dente, je les égoutte et en recouvre la poêlée. Je mélange délicatement en recouvrant ces pâtes volumineuses, expansives de ma crème de courgettes. En 29 minutes c’est prêt.

Quel plaisir d’enfourner ces longs rubans frisés dans la bouche ! Le navet les parfume délicieusement et la courgette apporte une matière légère. Le tout baigne dans la crème. Où es-tu, ma princesse ?

Image

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s